dimanche 29 août 2010

Les allumettes


Les tsiganes sont implantés dans la région de Nauplie depuis le XIVe siècle et la plupart de ceux que l'on rencontre à Nauplie sont sédentaires, hormis les familles qui viennent y passer la saison touristique pour vendre ballons gonflables, jouets et autres gadgets.

Je n'ai pas étudié la question, mais je constate que les deux communautés, grecque et tsigane, se côtoient sans vraiment communiquer dans un mépris qui semble réciproque.

Il n'est pas rare de croiser un limonaire, ou un violoniste. Dans mon quartier, j'entends tous les matins un ferrailleur passer avec sa camionnette et son mégaphone pour récupérer les déchets métalliques, suivi de près par un revendeur de fruits et légumes, ce qui me permet de faire mes emplettes sans avoir à descendre jusqu'au centre ville.

Les enfants ne semblent pas tous scolarisés et certains sont envoyés mendier aux terrasses des cafés ou chargés de revendre, qui des mouchoirs en papiers, qui des stylos.

Un soir où je travaillais dans une agence de voyage, deux gamins d'environ 7 et 5 ans entrèrent dans le bureau et me proposèrent des mouchoirs en papier, justement, et des allumettes. Je me décidais pour les mouchoirs. Le plus petit des deux, tout déçu de me voir ignorer ses allumettes :

- "Prends aussi des allumettes !
- Je n'en ai pas besoin, j'ai un briquet.
- Mais madame, tu sais combien c'est utile des allumettes dans la maison ? On en a toujours besoin ! Prends une boîte, tu le regretteras pas !

Je n'ai pas résisté à l'argument de vente et ne l'ai pas regretté non plus ! C'est vrai, c'est utile !

jeudi 26 août 2010

Du lever du jour à la tombée de la nuit


Du lever du soleil sur le bourtzi, admiré depuis ma terrasse tout en sirotant mon thé 


jusqu'à son coucher sur les montagnes de l'Arcadie voisine, dont la vue depuis la plage de Karathona, m'enchante toujours, j'ai passé une excellente journée. 


Et la lune qui se lève m'annonce sûrement une bonne nuit.

vendredi 20 août 2010

La pêche miraculeuse

Chaque jour Christos partait en mer poser ses filets et chaque jour, il ne revenait qu'avec un maigre butin, juste bon à préparer une soupe qu'il partageait avec femme et enfants à même la plage. 


Mais un beau soir, il déboula dans la taverne tout excité, demandant du renfort. Cette fois-ci, ça y était, il était tombé sur un banc de thons. Il allait pouvoir payer ses dettes, acheter de nouveaux habits à ses enfants, acheter un collier à sa femme et pourquoi pas, remplacer enfin la dent qui lui manquait juste sur le devant.

fresque retrouvée à Akrotiri
sur l'île de Santorini
Les volontaires trouvés, il offrit une tournée générale, une deuxième, puis une troisième.
Enfin, ils prirent la mer, en nous recommandant bien de les attendre, pour pouvoir encore fêter l'événement à leur retour. Ce que nous fîmes sans nous faire prier.

Au petit matin, après moult verrées, accompagnées de chansons et de danses, nous vîmes Christos et ses acolytes revenir, mais la mine déconfite : les poissons étaient si nombreux qu'ils avaient cassé le filet et avaient pu s'échapper. Une fois de plus Christos revenait bredouille ! Adieu les rêves, adieu la sortie de la mouise !

Qu'à cela ne tienne ! Dans un rire tonitruant, Christos appela le patron et commanda : "Tournée générale !".

dimanche 8 août 2010

Les enseignes

C'est un des plaisirs de la balade dans les ruelles des petites villes ou villages en Grèce : la découverte des enseignes des magasins, souvent peintes sur du bois, de façon un peu naïve. J'en possède une très belle, récupérée auprès d'un container, car le bistrot de Nauplie qui s'en était débarrassé, en avait installé une nouvelle - moins jolie à mon avis - sur sa devanture. 

L'ancienne                                                                                                La nouvelle


Ce sont les tavernes, qui les utilisent le plus souvent, bien sûr 

Tavernes à Nauplie, Palaia Epidavros et Poros

mais pas seulement, la preuve :

chez un poissonnier à Poros



Chez un poissonnier à Gythio

Chez un vendeur de vin, chez un poissonnier et chez un pharmacien à Nauplie