dimanche 28 novembre 2010

Grosse frustration

Grosse frustration ce matin : je reçois l'invitation au vernissage de ZAK'O, et je ne pourrai pas y participer !


Zako, est synonyme de créativité, d'imagination : des colliers, des collages, tout un univers au service du beau. 


Un atelier situé à St Georges sur l'île d'Oléron. Une visite à ne pas manquer, si vous êtes dans le coin. Une vraie caverne d'Ali Baba. En plus elle a un magnifique jardin.



A défaut, faites un tour sur son blog. Elle est un peu désorganisée et ne prend pas assez de temps, à mon goût en tout cas, pour le tenir à jour,  mais je vous assure qu'elle n'a pas cessé, depuis son dernier message, de compléter sa collection. Cela l'encouragera peut-être à nous faire partager sa fantaisie un peu plus régulièrement !

vendredi 26 novembre 2010

jupe ou pantalon ?

L'année dernière, une de mes voisines est morte et je me suis bien sûr rendue à son enterrement.

La veille au soir, je reçois un téléphone affolé, d'une connaissance commune qui sait que je porte toujours des pantalons et qui me rappelle que pour l'enterrement, il faudra que je porte une jupe, au risque de me faire sortir de l'église par le pope ! 

Catastrophe, je n'en ai plus aucune depuis bien longtemps. Tant pis, je mets mon costume pantalon noir le plus chic et je me rends à l'office. Je reste discrètement dans un coin. Personne ne me dit rien.

Un peu après, au moment où la famille et les amis se retrouvent dans un café proche pour une petite collation, je constate qu'effectivement, je suis la seule femme en pantalon. Je m'inquiète de savoir si c'est gênant, mais on me répond, qu'à Nauplie, on n'est pas à la campagne et qu'ici, les popes sont modernes !

Ici, la jupe n'a pas encore pris des allures de revendication !

jeudi 25 novembre 2010

Trois mandarines à défaut de lumière

 

Hier, je me suis rendue à Poros avec l'idée de faire quelques photos pour Mes escapades, mais c'était sans compter avec la tombée du jour, bien rapide en cette saison. Et pourtant vers 16 heures le ciel était encore très beau et je me suis arrêtée pour prendre une photo de cet arbre, près du théâtre d'Epidaure.







 
 
J'ai poursuivi ma route et au moment où elle retrouve la côte, la péninsule de Méthana était couronnée de nuages impressionnants.





samedi 20 novembre 2010

Chat amoureux

Ma chatte a un amoureux. Tous les matins, il attend patiemment qu'elle veuille bien sortir sur la véranda. Tous les matins, elle prend d'abord le temps de manger ses croquettes, de faire sa toilette, avant de se poster bien en vue, mais inatteignable sur le pas de la porte. Il faut dire qu'en bon chat grec, Monsieur X, n'appartient à personne et surtout n'entre  dans aucune maison. Il ne lui reste plus qu'à la regarder, langoureusement...


Il est vrai qu'à certaines périodes, il est beaucoup plus téméraire et n'hésite pas à braver ma présence pour l'attraper, mais ces jours-ci, non, il attend...

Lorsque je sors, il fait mine de s'en aller, mais résiste encore un peu , pour un dernier regard suppliant et plein de regrets.

mardi 16 novembre 2010

Spirales, en écho à Roger Dautais


Le musée des arts cycladiques présente une collection des arts antiques de Grèce, du néolitique (7000 av. J.-C.) à la période romaine. C'est ainsi que j'ai découvert cette magnifique poterie de la période pré-géométrique (1100 av. J-C.) qui m'a immédiatement fait penser aux magnifiques spirales de Roger Dautais.



Je lui dédie donc ce billet, en guise de clin d'oeil, car comme l'explique la photo ci-dessous, les Mycéniens avaient trouvé un moyen bien pratique pour dessiner ces spirales, alors que Roger nous raconte la concentration, les efforts physiques (mais aussi sa satisfaction, bien sûr) que lui demandent ses créations éphémères.

lundi 15 novembre 2010

La coupe Hardy

Le palmier phoenix situé à l'angle de mon petit carré de jardin était devenu trop envahissant et surtout gênant pour tous ceux qui dépassent 1m60.
Hier, à grand renfort de scie électrique, on lui a fait une coupe Hardy !

samedi 13 novembre 2010

La châine de l'amitié

En ce jour consacré à la bonté, je veux bien participer au relais de l'amitié que m'a gentiment proposé Norma C





1 Quand vous étiez petit(e), que répondiez vous à la question : "Et toi, que veux tu faire quand tu seras plus grand(e) ?"
Je ne voulais pas grandir.... Je voulais mourir après m'être confessée ! Cela a persisté à l'adolescence avec la découverte de l'existentialisme ou ce que je prenais pour tel, je ne voulais pas dépasser les 47 ans ! Cela me paraissait si vieux !

2 Quels ont été vos BD et dessins animés préférés ?
Toute petite, sans conteste : les aventures de Pezzi. Bien plus tard : Le Café de la Plage.
 
3 Quels ont été vos jeux préférés ?


Le "hâte-toi-lentement" comme on l'appelle en Suisse, mais je crois que maintenant on parle des "petits chevaux".
 
4 Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi ?

Aucun en particulier. Je m'arrange toujours pour passer une très bonne journée ce jour-là.
 
5 Qu'est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n'avez pas encore fait ?

Apprendre encore et encore.
 
6 Quel était votre premier sport préféré ?

Je ne suis pas sportive du tout. Même côté natation, je me contente de passer des heures à barboter.
 
7 Quelle était votre première idole de musique ?
Huges Aufray.

 
8 Quel est le plus beau cadeau de Noël (ou l'équivalent) que vous avez reçu ?

J'aime tous les cadeaux et plus spécialement les livres.


Το φεγγαρι - la Lune

Je suis en train de lire "Au coeur des mythologies" de Jacques Lacarrière et avant même que de l'avoir terminé, j'en extrais un passage concernant la Lune, si chère aux Grecs. (Dans un prochain billet, je reviendrai sur le nombre de chansons populaires qui ont pour thème la lune, ses bienfaits et ses maléfices).

"Si le soleil est l'oeil du jour, la lune est tout naturellement l'oeil de la nuit. Un tel parallélisme n'a guère besoin d'être justifié. Tous les peuples ont considéré que ces deux yeux, qui ne se rencontrent pourtant jamais dans le ciel, si ce n'est aux rares intervalles des éclipses, appartenaient à un même visage divin. Quelle que soit la nature de leurs rapports, qu'ils soient frère et soeur, mari et femme, associés ou rivaux dans la quête du pouvoir suprême sur les hommes, aucun mythe ne met en doute l'existence de ces rapports. (...)
Elle (la lune) intervient, tout comme le soleil, dans la vie et dans les visions des hommes mais par les voies du fantastique, de l'ombre et de la confusion. Elle commande aux forces nocturnes, et crée sur la terre une atmosphère d'angoisse et d'irréalité. Et surtout, à la différence du soleil, elle ne reste jamais intacte dans le ciel : chaque mois, elle diminue, change de forme, se mue en un fin croissant aux cornes menaçantes et disparaît pendant trois jours. Quand elle réapparaît fragile et minuscule, c'est pour retrouver sa forme première et recommencer le même cycle de disparitions et de réapparitions sans fin. Elle a, en somme, une "histoire" mystérieuse, dramatique, vite assimilée à celle d'une mort et d'une résurrection périodiques. C'est pourquoi, dans les mythes les plus anciens, la lune gouverne à la fois la Mort et l'Immortalité."

Ce lien entre le soleil et la lune est encore très présent et on trouve dans les jardineries des céramiques décoratives réunissant le soleil et la lune.

mercredi 10 novembre 2010

Je relève le défi

Je relève le défi lancé par Djinns et Jeans :

"Citez quinze auteurs, incluant les poètes, qui vous ont influencé et que vous garderez toujours dans votre coeur. Listez en moins de 15 minutes, les 15 premiers qui vous viennent en mémoire."

Panaït Istrati
Marguerite Duras
Boris Vian
Jean Genet
Panaït Istrati
Nikos Kazantzaki
Naghib Mahfouz
Simone de Beauvoir 
Henry Bauchau 
Jacques Lacarrière
Lawrence Durrell
Corina Bille
Italo Calvino
Raymond Queneau

Dans le désordre... avec des oublis, bien sûr !

Et je lance le défi à


Liza - Le blog de Liza
Nafpliotissa - Mon grain de sel à Nauplie
Croukougnouche - Petites histoires sans importance
Autourdupuits