mardi 31 juillet 2012

Agneau aux chilopites - Αρνι με χυλοπίτες


La mère de mon élève est allée dans son village pour préparer des χυλοπίτες, à base de farine du moulin, de lait de brebis et d'oeufs de la ferme. 


Χυλοπίτες


Il s'agit d'une sorte de tagliatelles coupées en petits carrés, que l'on cuisine "à la casserole" ou au four. 

Elle a eu la gentillesse de m'en offrir et du coup, malgré la chaleur, j'ai décidé de préparer la recette que voici :

Agneau aux chilopites

Ingrédients :

1 kg d'agneau coupé en gros morceaux
600 gr. de chilopites
25 cl. de vin blanc
3 c. à s. d'huile d'olive
1 jus d'un citron
1 oignon
2 belles tomates râpées ou coupées en dés
1 c.à c. d'origan
200 gr. de myzithra ou à défaut de parmesan
sel, poivre

Préchauffer le four à 220°.
Dans un plat à four, mettre la viande salée, poivrée. Arroser du jus de citron et d'huile.
Faire dorer la viande pendant 15' en retournant une fois.
Réduire la température à 160°.
Verser le vin et la tomate. Ajouter l'oignon coupé grossièrement et l'origan. Continuer la cuisson pendant 40'.
Ajouter les pâtes et si besoin un ou deux verres d'eau.


Contrôler la salaison. Remettre le plat dans le four et poursuivre la cuisson durant une quinzaine de minutes, jusqu'à ce que les pâtes soient cuites et aient absorbé le liquide.
Parsemer de fromage. (Personnellement, je préfère sans.)

Αρνι με χυλοπίτες



samedi 28 juillet 2012

Photo de la semaine (31)


La valise
 ou la photo à publier ou non ?


(avec l'autorisation des protagonistes)

Les vacanciers se succèdent à un bon rythme dans ma chambre chez l'habitant, ce qui explique le peu de temps à consacrer à la blogosphère. 



Participent à la "photo de la semaine" : 


Une nouvelle venue dans cette rubrique : Mireille. Bienvenue !



Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous ajouter à la liste.

samedi 21 juillet 2012

Photo de la semaine (30)

Paparazzi

Surprise l'autre matin en prenant mon thé sur la terrasse ! Néféli, qui reste toujours aussi peureuse, m'a finalement présenté son petit. (Il semble bien qu'elle n'en ait fait qu'un seul). J'ai sauté sur mon appareil et me suis faite pararazzi, pour voler ce petit moment d'intimité entre la mère et le (la ?) petit(e). Si c'est un mâle - et si j'arrive à l'apprivoiser - je crois bien que le l'appellerai ainsi : "Paparazzi" !


Nauplie (18.07.2012)




Participent à la "photo de la semaine" : 


Deux nouvelles venues dans cette rubrique : Dzovinar et Monika. Vous trouverez les liens sur leurs blogs dans la liste ci-dessous. Bienvenue à elles.



Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous ajouter à la liste.

samedi 14 juillet 2012

Photo de la semaine (29)


Festival d'Epidaure 2012

En attendant le début de la représentation



Participent à la "photo de la semaine" : 



Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous ajouter à la liste.


jeudi 12 juillet 2012

Oedipe Roi de Sophocle


Le Festival d'Epidaure a initié son édition 2012 avec la représentation d'Oedipe Roi, mise en scène par le Lituanien Cezaris Grauzinis et interprété par le Théâtre municipal de Volos.

Dans un décor dépouillé, fait de quelques accessoires amenés et déplacés tour à tour par le choeur, le parti pris était clairement de donner la priorité au texte. 

Alors je ne vais vous en priver en reproduisant ici, la tirade qu'Oedipe déclame après s'être crevé les yeux. 

Epidaure, Oedipe Roi, 7.7.2012


Oedipe : "Ah! ne me dis pas que ce que j'ai fait n'était pas le mieux que je pusse faire ! Epargne-moi et leçons et conseils !... Et de quels yeux, descendu aux Enfers, eussé-je pu, si j'y voyais, regarder mon père et ma pauvre mère, alors que j'ai sur tous les deux commis des forfaits plus atroces que ceux pour lesquels on se pend ? Est-ce la vue de mes enfants qui aurait pu m'être agréable ? - des enfants nés comme ceux-ci sont nés ! Mes yeux, à moi, du moins ne les reverront pas, non plus que cette ville, ces murs, ces images sacrées de nos dieux, dont je me suis exclu moi-même, infortuné, moi, le plus glorieux des enfants de Thèbes, le jour où j'ai donné l'ordre formel à tous de repousser le sacrilège, celui que les dieux mêmes ont révélé impur, l'enfant de Laïos ! Et après avoir de la sorte dénoncé ma propre souillure, j'aurais pu les voir sans baisser les yeux ? Non, non ! Si même il m'était possible de barrer au flot des sons la route de mes oreilles, rien ne m'empêcherait alors de verrouiller mon pauvre corps, en le rendant aveugle et sourd tout à la fois. Il est si doux à l'âme de vivre hors de ses maux ! ... Ah ! Cithéron, pourquoi donc m'as-tu recueilli ? Que ne m'as-tu plutôt saisi et tué sur l'heure ! Je n'eusse pas ainsi dévoilé aux humains de qui j'étais sorti... O Polybe, ô Corinthe, et toi, palais antique, toi qu'on disait le palais de mon père, sous tous ces beaux dehors, quel chancre malfaisant vous nourrissiez en moi ! J'apparais aujourd'hui ce que je suis en fait : un criminel , issu de criminels... O double chemin ! val caché ! bois de chênes ! ô étroit carrefour où se joignent deux routes ! vous qui avez bu le sang de mon père versé par mes mains, avez-vous oublié les crimes que j'ai consommés sous vos yeux, et ceux que j'ai plus tard commis ici encore ? Hymen, hymen à qui je dois le jour, qui, après m'avoir enfanté, as une fois de plus fait lever la même semence et qui, de la sorte, as montré au monde des pères, frères, enfants, tous de même sang ! des épousées à la fois femmes et mères - les pires hontes des mortels... Non, non ! Il est des choses qu'il n'est pas moins honteux d'évoquer que de faire. Vite, au nom des dieux, vite, cachez-moi quelque part, loin d'ici; tuez-moi, jetez-moi à la mer ou en des lieux du moins où l'on ne me voie plus... Venez, daignez toucher un malheureux. Ah ! croyez-moi, n'ayez pas peur : mes maux à moi, il n'est point d'autre mortel qui soit fait pour les porter."


Traduction Paul Mazon, 
Société d'édition Les Belles Lettres, 1962.

samedi 7 juillet 2012

Photo de la semaine (28)


Lit d'appoint



Ca y est, le mur est repeint, la bibliothèque pas tout à fait remplie, mais ça ne saurait tarder et le lit d'appoint de ma chambre d'hôte est prêt. Les vacanciers sont arrivés, repartis et déjà remplacés ! Une semaine bien occupée.

Participent à la "photo de la semaine" : 



Si vous voulez vous joindre à nous et  participer dès la semaine prochaine, il suffit de publier, le samedi, une photo prise - si possible - dans la semaine, d'y ajouter le petit logo et un lien sur mon blog de manière à permettre à vos visiteurs de découvrir les autres participants.  Envoyez-moi un MP pour que je puisse vous ajouter à la liste.

dimanche 1 juillet 2012

Ton sur ton

Le thème du Défifoto de ce mois est "Ton sur ton". J'aurais pu publier ces photos-ci :

D'abord à tout seigneur, tout honneur, le golfe d'Agolide, par une journée d'hiver


En contraste, une photo plein été, avec ces chardons brûlés par le soleil


ou cet agave


et toujours en été, mais sous d'autres latitudes, ces fougères dans un sous-bois en Suisse.


Finalement j'ai craqué pour cette photo de ma douce Amartia, qui me manque toujours.


Vous trouverez la contribution des autres participants en cliquant sur Défifoto