dimanche 27 février 2011

bouquet printanier

Pour égayer un dimanche tout gris, un petit bouquet rond, avec les premières fleurs qui tapissent les champs d'oliviers. 


mardi 15 février 2011

Pour tous les amoureux, sans exception

La St Valentin, c'est pour tout le monde ! Y a pas de raison !

Le 12 février, ça la démangeait déjà


Le 13 février la tentation était bien grande et le message avait passé



Le 14 février c'était officiel 


Je n'ai pas retouché la photo, car le reflet des yeux sur le marbre prouve bien leur ferveur

lundi 14 février 2011

Pour la St Valentin - Σ'αγαπώ

En ce jour de la St Valentin, une des plus belles chansons d'amour qui soit.  Quoi de plus beau, en effet, que de déclarer à quelqu'un qu'on l'aime parce qu'il est lui-même !

C'est une chanson grecque traditionnelle,  originaire d'Asie Mineure qui a été interprétée par un grand nombre de chanteurs et chanteuses et qui est immanquablement reprise en choeur lors des fêtes en famille ou entre amis.

J'ai choisi une version de Georges Dalaras, enregistrée en public au théâtre de l'Herodio

 



Bonne fête à tous les amoureux !

mardi 8 février 2011

Πέντε 'Ελληνες στον Άδη - Cinq Grecs dans l'Hades


Je viens de récupérer la BD de David Prudhomme sur  le Rebetiko, que j'avais prêtée à une amie, et j'y ai bien sûr rejeté un coup d'oeil, tant les dessins sont saisissants de vérité. Je suis tombée sur cette bulle et j'ai donc cherché une vidéo de cette fameuse chanson composée par Yannis Papaïoannou, l'un des grands rébètes.


"Rebetiko" David Prudhomme

Je reprends ici, l'une des nombreuses vidéos, qui ne reflète pas le style de l'époque où elle a été créée, mais prouve que sa magie fonctionne encore, même auprès de la jet set athénienne.





samedi 5 février 2011

Glyko tou koutaliou à la bergamote

Voici donc la recette du glyko tou koutaliou, en image s'il vous plaît !

Ingrédients :

1 kg de bergamotes
500 g de sucre
1/2 l d'eau
jus d'une bergamote

 Laver le fruits et en râper la surface afin d'enlever l'acidité. (râpe très fine). On peut garder le zeste obtenu pour d'autres recettes)
Couper le haut et la base du fruit sans entamer la chair. Puis découper 4 à 5 morceaux d'écorce, comme on le fait pour peler une orange.

Rouler les morceaux sur eux-mêmes et les fixer avec un cure-dent.
 Faire bouillir de l'eau et y jeter les écorces de bergamotes. Laisser cuire 20 minutes. Egoutter et recommencer l'opération pendant 15 minutes.

Égoutter et remettre dans une casserole avec de l'eau tiède. Laisser en attente toute une nuit.
Le lendemain, porter à ébullition 1/2 l d'eau et le sucre. Ôter les cure-dents et ajouter les écorces de bergamote. Après 10 minutes de cuisson, ajouter le jus d'une bergamote. Laisser bouillir encore 30 minutes. Écumer.
Le sirop doit tomber goutte à goutte de la cuillère en bois.

Éteindre le feu sous la casserole et laisser reposer encore 2 heures.

Cuire encore pendant 15 minutes, puis laisser refroidir.

Mettre dans des bocaux stérilisés. Fermer.

Je l'ai servi aux premiers amis de passage, accompagné dune pana cotta à la bergamote (laisser macérer le zeste qui a été râpé dans de la crème, sucrer à son goût, faire cuire cette dernière pendant 2 minutes, y ajouter de la gélatine en feuille , verser dans des ramequins individuels et laisser refroidir pendant 4 heures au frigo).


Nous nous sommes régalés !

    jeudi 3 février 2011

    Γλυκό του κουταλιού - glyko tou koutaliou

    C'est la pleine saison des agrumes. Oranges, mandarines, clémentines, bergamotes, pamplemousses ont envahit le marché. 


    Je suis en train de préparer un glyko tou koulatiou à la bergamote. Je vous donnerai la recette demain, car il se fait sur deux jours et je n'ai donc pas encore toutes les photos ! 

    En attendant et pour vous mettre l'eau à la bouche, voici ce qu'en dit Jacques Lacarrière dans son "Dictionnaire amoureux de la Grèce"

    "Tradition grecque qui fut longtemps de rigueur - j'espère qu'elle n'a pas totalement disparu: on offrait à tout visiteur prévu ou imprévu, aussi bien dans les bonnes maisons que dans les plus humbles masures, une confiserie, une douceur, une friandise faite par la maîtresse de céans, consistant en général en confiture de raisin, de figue ou de bergamote. Elle était servie sur un plateau avec un grand verre d'eau et une cuiller, d'où son nom de "friandise à la cuiller". Il n'y a rien là de bien particulier ni d'exotique si ce n'est que ce rituel d'accueil était toujours accompagnée d'un grand sourire de l'hôtesse. J'ai dû absorber des dizaines et des dizaines de "friandises à la cuiller" en Grèce pendant des années, mais le souvenir qui m'en reste est moins la douceur légèrement amère de la bergamote ou du miel des figues confites que ces dizaines et dizaines de sourires, dont certains eussent pu rivaliser avec ceux des Corés de l'Acropole."

    Rassurez-vous, la tradition est encore bien respectée, tant du côté de la friandise que de celui du sourire.

    mercredi 2 février 2011

    Elytis et la lumière

    Après ces billets quelque peu maussades et pour fêter une journée qui s'annonce ensoleillée, je me plonge dans un recueil d'Elytis et vous livre cette analyse intéressante d'Angelica Ionatos à propos de la lumière.



    Bonne journée à vous tous !

    mardi 1 février 2011

    Les fils électriques à Nauplie, mais en Grèce en général

    Paradoxe : pour répondre au défifoto de ce mois, FIL, j'ai refait un tour dans Nauplie.  Alors que d'habitude, et comme partout en Grèce d'ailleurs, c'est la croix et la bannière d'arriver à cadrer ses photos en évitant au maximum les fils électriques, là, le but de ma balade était, au contraire, d'en attraper le plus possible. Je vous livre ici quelques exemples de ce à quoi vous avez échappé jusqu'ici :