lundi 30 mai 2011

Les indignés, en Grèce aussi !


Alors que les étudiants grecs viennent de finir de passer le concours national pour accéder à l'Université, les chiffres viennent de tomber : 40 % de chômeurs pour les moins de 25 ans ! (16 % pour l'ensemble de la population active). Pas étonnant, après cela que le mouvement des "indignés" fasse lui aussi flores dans toutes les villes importantes de Grèce.

Depuis mercredi dernier, les manifestants, de tous âges, se réunissent pacifiquement sur la place Syntagma, pour refuser les mesures prises par le gouvernement sur l'injonction du FMI et de la Banque Européenne, pour refuser le train de nouvelles privatisations annoncées, bref, pour refuser de payer à la place des responsables de la crise financière.

Sur la vidéo qui suit, ils crient "Voleurs ! voleurs !"


Mais cela ne les empêche pas de garder le sens de l'humour, même s'ils rient jaune :



Ilia Makri, paru dans Kathimerini du 22/5/2011
Mme Merkel : "Ce n'est pas possible que les Allemands travaillent si durement alors que les Grecs ont de si longues vacances" et M. Papandréou, le Premier Ministre, lui souffle à l'oreille : "Ce sont des chômeurs".
 
Et l'anecdote qui courre est bien symptomatique de la situation :
"Un voleur pénètre dans une maison, mais il tombe dans la chambre à coucher du propriétaire.
- Qu'est-ce que tu fais là ?
- Je cherche de l'argent.
- Attends que j'enfile un pantalon, on pourra chercher ensemble !

lundi 23 mai 2011

Le journal du dimanche

Le dimanche j'achète le journal. Rien de bien particulier à cela, n'est-ce pas ? Mais il faut savoir que du coup, j'en ai pour la semaine. Jugez-en vous-même :

Le poids de l'information !


1 kg 300 d'informations, mais pas que !  (Admirez, par la même occasion, ma nouvelle nappe cirée .... c'est mieux non ?)

D'abord, le journal lui-même, où l'affaire Stauss-Kahn est d'abord envisagée du point de vue des conséquences sur les négociations que la Grèce mène avec le FMI et la BCE.



Les cahiers économique et culturel, 80 pages de petites annonces,



Un CD ou un DVD - et j'avoue que je choisis parfois le titre, en fonction de ce dernier, quitte à tomber sur des journaux extrêmement de droite !


Et puis, un magazine sur des phénomènes de société, un magazine consacré au tourisme, le programme TV de la semaine et enfin un peu de pub !



Sans oublier le magazine féminin



Voilà qui fait usage... Vous comprenez mieux pourquoi, j'en ai pour la semaine, non ?

lundi 16 mai 2011

Des goûts et des couleurs...

Depuis plus de 10 ans, je me bats pour trouver une nappe qui ne me sorte pas des yeux lorsque je m'installe sur ma véranda pour siroter mon café frappé. Pour le déjeuner de mes hôtes, j'en mets une  en tissu et là, je n'ai pas de problème de choix, mais pour le reste de la journée... c'est la croix et la bannière pour trouver une de ces nappes plastifiées, vendues au rouleau.  Je fais le tour des deux ou trois magasins dans lesquels ils sen vendent à Nauplie, je vais au marché, et jusqu'ici, j'arrivais toujours à en acheter une qui, à la réflexion, ne soit pas si moche que cela. Mais là... Rien... Je me suis donc rabattue sur celle-là :


Oui, je sais... Pourrais mieux faire... Et bien non ! La preuve ?
J'avais le choix entre ça


ou ça


Je me console en me disant que la semaine prochaine, il y aura, peut-être,  un peu plus de choix !

dimanche 8 mai 2011

Le Stilish blogger Award

Valérie a eu la gentillesse de me décerner ce prix. Je l'en remercie vivement.

Valérie  nous invite souvent dans sa Cuisine aux pays des Hellènes pour nous faire découvrir des plats traditionnels revus et corrigés par sa fantaisie. Elle vit en Grèce depuis plus de 20 ans !

A mon tour de décerner ce prix en suivant les règles*. 

D'abord 7 choses sur moi : Je suis Suisse, installée à Nauplie depuis plus de 10 ans, mais pas encore 20 ! J'enseigne le français en privé à des élèves grecs, ce qui me plaît énormément. Par ailleurs,  j'ai ouvert une chambre d'hôte dans mon appartement et j'ai ainsi l'occasion de partager mon amour pour la Grèce. J'aime par dessous tout la lecture et y consacre passablement de temps, même si celui-ci s'amenuise depuis que je me suis lancée dans la création d'un, puis de deux, puis de trois blogs. Mais je ne regrette pas ce temps, qui loin d'être perdu, me permet d'apprécier, de découvrir et de suivre des personnes que la vie non virtuelle ne m'aurait pas permis de recontrer. C'est donc avec reconnaissance que je décerne le "Stilish Award" à :

Z'ako : pour la beauté de ses créations
Le jardin des pensées: pour le ton et le style de ses critiques de livres
Autour du puits : pour sa capacité à m'emmener en balade au travers de ses montages photos.
Les images du jour : pour la qualité des photos, mais surtout pour l'esprit des titres et l'acuité du regard.
Le couloir fou du défouloir : pour le ton et la langue. 
Humeurs ou humour ? : pour ses vidéos à mourir de rire. 

Et, oh là là ! Plus qu'un, alors qu'il y en a tant d'autres ! Alors ce sera pour le
Kali's club : et sa touche féline

Je vous souhaite à tous de continuer à trouver du plaisir à la tenue de votre blog.

*1 - Remercier la personne qui vous a donné ce prix / 2 - Mettre le logo sur son blog/ 3 - Mettre le lien vers la personne qui vous l'a envoyé 4 - Dire 7 choses sur soi 5 - Nommer les 7 autres blogs avec 6 -Mettre leur lien & 7- Prévenir les personnes concernées.




jeudi 5 mai 2011

Ô rage, ô désespoir !

Au premier coup d'œil rien d'anormal


Mais en y regardant de plus près ...


C'est quoi cet espace ? Où est passé ma bignone ? Celle qui me remplissait de joie tant elle se portait bien, tant elle fleurissait l'été venu ?

Je soupçonne fortement l'une des deux bigotes du quartier, qui passent tous les matins,  entre 6h. et 7 h. pour se rendre à l'église toute proche, de l'avoir trouvée, elle aussi, à son goût. J'en rage !

dimanche 1 mai 2011

1er mai, Mycènes et les fleurs

Ce matin, c'est décidé, je vais finalement prendre le temps de retourner à Mycènes pour prendre des photos et pouvoir l'ajouter à ma liste de sites à visiter dans mes Mes escapades. Un coup d'œil au site du Ministère de la Culture grecque pour vérifier si, malgré le fait que le 1er mai soit un jour férié, le site sera bien ouvert et me voilà partie. 

Après un ou deux jours de temps plus que mitigé, le soleil se met à briller et le paysage est un enchantement. J'arrive à proximité du site, je prends une photo d'ensemble.

Mycènes
Mycènes

Je suis toujours impressionnée par l'atmosphère qui règne sur cette acropole qui a vu, selon la légende, tant de drames et de tragédies.

Je m'arrête au trésor des Atrées, mais .... le site est fermé ! Il ne me reste plus qu'à revenir sur mes pas. 

Sur le chemin du retour, je croise nombre de familles, arrêtées au bord de la route, et occupées à tresser des couronnes de fleurs. Car, si aujourd'hui, on fête les travailleurs en Grèce aussi, la tradition veut que ce soit aussi la fête des fleurs. Et elles ne manquent pas à l'appel.

Nauplie Nafplio
Chrysanthèmes des blés



Nauplie Nafplio
Coquelicots et pâquerettes
 Il y a les débutants

Nauplie Nafplio

et il y a les expertes

Nauplie Nafplio

Pour ma part, je me suis contentée d'un petit bouquet. 

Nauplie Nafplio

Mais tout cela ne m'empêche pas d'avoir une pensée pour tous les travailleurs... et chômeurs de Grèce, pour qui le 1er mai n'est pas un jour férié, mais un jour de grève ! 

Nauplie Nafplio
Toi, tu es celui qui résiste !



C'est ce qui explique peut-être que la date du 1er mai ne figure pas sur le site du ministère sous la rubrique, jours fériés !